News and Blog

Learn, inform, get informed, get the news and be a news maker

Procès des Soi-disants Membres de RUD-Urunana accusés de soi-disantes attaques du Rwanda

 

CND-NDC

Congrès National pour la Démocratie - National Democratic Congress  

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.   

url: www.nationaldemocraticcongress.org

Communiqué de Presse PP/No. 01/Oct/21 

Procès des Soi-disants Membres de RUD-Urunana accusés de soi-disantes attaques du Rwanda

      Depuis une certaine période, les publications officielles du Gouvernement rwandais, des médias proches ou non de ce gouvernement, et des institutions juridiques, politiques et militaires se sont concentrés sur notre organisation, le Ralliement pour l’Unite et la Démocratie,  RUD-Urunana, et notamment des prétendues attaques militaires contre le pays  ou des associations avec d’autres organisations. Constamment, dans ces actes ou publications, le nom de notre organisation “Urunana” est utilisé.

      Comme notre organisation l'a déjà annoncé il ya deux ans, Le Congrès National pour la Démocratie (CND-NDC), une coalition du Ralliement pour l'Unité et la Démocratie (RUD-Urunana) et le Rassemblement du Peuple Rwandais (RPR - Inkeragutabara) voudrait réaffirmer de manière ferme et catégorique que RUD-Urunana n'a participé ni de près ni de loin dans les soi-disantes attaques du 5 Octobre 2019 perpétrées dans le Nord du pays. Encore une fois, il est important de réaffirmer que RUD-Urunana  ou Urunana, tout court, ne fait partie d'aucune autre alliance à part celle qui le lie au RPR au sein du CND-NDC.voudrait réaffirmer de manière ferme et catégorique que RUD-Urunana n'a participé ni de près ni de loin dans les soi-disantes attaques du 5 Octobre 2019 perpétrées dans le Nord du pays. Encore une fois, il est important de réaffirmer que RUD-Urunana  ou Urunana, tout court, ne fait partie d'aucune autre alliance à part celle qui le lie au RPR au sein du CND-NDC.

        Notre organisation voudrait dénoncer cette amalgame voulant encore une fois impliquer RUD-Uranana dans cette soi-disante attaque. En effet, de par nos déclarations, nous avons clairement et sans ambiguïté indiqué que notre organisation ne serait en aucune manière être associée à des actes qui seraient contraires aux valeurs démocratiques que nous défendons avec toutes nos forces.  Nous prenons cette opportunité pour dénoncer tout individu ou organisation qui utiliserait  le nom de notre organization “Urunana” pour des  intérêts qui n’ont rien à voir avec nos objectifs ou dans des associations.

        Connaissant l'implication des forces du régime de Kigali dans la région en question, plusieurs observateurs continuent jusqu'à ce jour de se demander si l'attaque dont il est question serait encore une fois une opération montée de toute pièce par les services répressifs du dictateur rwandais en vue d'en faire porter la responsabilité aux bouc-émissaires désignés d'avance. Ceci constitue une des stratégies que le régime au pouvoir à Kigali a utilisé, utilise et continuera d'utiliser pour se débarrasser de tout citoyen rwandais jugé ne pas être totalement imbibé de son idéologie macabre. Ainsi, monter une telle opération afin de propager des informations de cette nature entre dans une stratégie globale de harcèlement et de désinformation que le régime anti-démocratique de Kigali utilise à dessein pour museler et voir liquider l'opposition politique tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays.

       Nul ne devrait se faire d'illusions sur l'issue de prétendus procès organisés par le régime dictatorial de Paul Kagame. En effet, sachant la manière dans laquelle le régime  rwandais utilise le pouvoir judiciaire, on ne peut espérer un procès equitable dans de telles circonstances. Plusieurs examples récents en donnent l'illustration la plus probante.

        Nous aimerions rappeler qu'après avoir tout fait pour torpiller le Processus de Paix de Kisangani en 2008, le régime de Paul Kagame a redoublé d'efforts pour que toute initiative visant à trouver une solution définitive et durable au problème des réfugiés rwandais en RDC constamment pourchassés par les forces de Kigali et leurs alliés soit vouée à l'échec. RUD-Urunana ayant été un des importants partenaires dans ce processus, nous sommes convaincus que c'est l'une des raisons pour lesquelles notre organisation constitue un des cibles permanents qui sont dans le collimateur des forces répressives de Kigali.  C’est aussi pour cette raison que certains acteurs ou agents  ont commencé a vouloir utiliser le nom de notre organisation dans des initiatives qui n’ont rien à faire avec nos objectifs ou notre organisation.

        Malgré que les réfugiés rwandais soient tenus à tort responsables de la souffrance qui accable la région,  notre organisation reste convaincue que leur problème est un problème politique qui nécessite des solutions politiques comme nous n'avons cessé de le souligner. C’est ainsi que le CND-NDC ne cesse de demander la relance sans tarder du Processus de Paix de Kisangani seul capable de contribuer à une solution définitive du problème des réfugiés rwandais en RDC et assoir ainsi les bases solides de l’avénement d'une paix durable dans la région des Grands Lacs Africains. 

        Ainsi, notre Organisation reste convaincue et réaffirme que seul un État du peuple, pour le peuple et par le peuple pourra nous mener vers la construction d’un Rwanda pour TOUS pouvant assurer la paix et la concorde entre les générations futures et contribuer à la stabilité et au développement durables des peuples de la région.

         Notre Coalition s’est engagée et reste fermement résolue à accompagner le peuple rwandais et les peuples de la région dans ce noble processus. 


24 Octobre 2021


Dr. Augustin Dukuze

Porte-Parole

Congrès National pour la Démocratie