Tweet
">
Tweet
"/>

Features

Most important events in Rwanda and the Great Lakes Region and the World

Article Index

C’est une grande joie pour moi de prendre la parole en ce jour ci à Kasiki à l’occasion du lancement officiel du processus de désarmement volontaire des combattants du Ralliement pour l’Unité et la Démocratie et le Rassemblement du Peuple Rwandais (RUD/RPR) se trouvant en RDC.

Le lancement du processus de désarmement constitue pour nous un pas important dans la réalisation de l’engagement de la Feuille de Route signé à Rome et promulgué à Kisangani en date du 26 mai 2008 par le Congrès National pour la Démocratie, CND en sigle (Le CND est une coalition entre le RUD et le RPR et est ouvert à toute personne morale ou physique qui s’engagerait dans ce processus). C’est aussi la confirmation de l’engagement à promouvoir la paix et la sécurité en RDC et dans toute la région des Grands Lacs.

Le leadership politique et militaire ainsi que tous les combattants et membres du RUD/RPR, partout où ils sont à travers le monde, au Rwanda et en RDC, se félicitent pour ce pas franchi et qui restera dans les mémoires comme un pas fait dans la bonne direction, un pas de plus en direction de la paix.

Ce que nous célébrons aujourd’hui, est un début du PROCESSUS de désarmement.

C’est une lueur d’espoir dans le processus de paix qui se fait voir. Que les combattants de la liberté se réjouissent du geste hautement courageux qu’ils viennent d’accepter de poser en faveur du retour de la paix dans notre région.

Nos vives félicitations aux combattants dont l’histoire retiendra votre courage.

Cependant, on ne serait arrivé ici sans l’engagement de certaines personnalités Congolaises, en l’occurrence le Président de la République Joseph Kabila Kabange qui vient de nous montrer que c’est un homme de parole.

Que le Chef de l’Etat trouve ici nos sincères remerciements et félicitations pour avoir réalisé sa promesse de ramener la paix dans la région. Nous l’accompagnerons dans son programme de pacification de l’Est du Congo et de toute la région.

Nos sincères remerciements s’adressent au Ministre des Affaires Etrangères et de la coopération internationale, Monsieur Antipas Mbusa Nyamwisi qui a brisé la peur et le tabou le 24 janvier 2008, en rendant visite au combattants à Mbwavinywa pour lancer la campagne de sensibilisation. Nous n’avons aucun doute que n’eût été ce courage exceptionnel que le leadership,les combattants et nous-même saluons aujourd’hui, personne ne serait ici entrain d’assister paisiblement au début du processus de désarmement.

Notre gratitude, nous la témoignons à l’Eglise du Christ au Congo (ECC) et particulièrement à l’un de ses pasteurs, Mgr Kuye Ndondo qui, sans ménager aucun effort dans la recherche de la paix dans la région, continue son oeuvre de sensibilisation en multipliant des actions concrètes sur terrain.

Nous réitérons notre confiance en l’Eglise du Christ au Congo et ses partenaires locaux et internationaux, dont Mr Kåre Lode du Centre de Communication Interculturelle de Stavanger en Norvège, dans l’amélioration du bien-être de ces combattants et leurs dépendants qui sont les pionniers de ce processus.

D’autres personnalités congolaises ont joue et continuent a jouer un rôle appréciable dans ce processus. Nous sommes très reconnaissant des qualités humaines et de leadership du Conseiller Spécial du Président de la République, le Professeur Lufunda Kaumba, coordonnateur de ce processus et de l’engagement appréciable de l’Ambassadeur Itinérant du chef de l’État Mr Nguej Séraphin.

En dehors de la RDC, La communauté Catholique Sant Egidio à joué un rôle important pour que l’on arrive à la cérémonie d’aujourd’hui. Combien de fois nous sommes nous retrouvés à Rome pour discuter des voies et moyens de ramener la paix dans la région! A Monseigneur Matteo Zuppi de la communauté Sant Egidio, les combattants, le leadership, et moi-même vous disons merci et vous encourageons à poursuivre votre oeuvre pour ramener tous ceux qui hésitent encore à adhérer à ce processus de paix.

Par leur travail inlassable sur le terrain, la MONUC, la commission technique mixte, et le peuple congolais représenté par les Chefs Coutumiers locaux et députés nationaux, ainsi que le Gouverneur du Nord Kivu, ont veillé à ce que ce processus avance dans la bonne direction. Nous leur remercions.

Mesdames, Messieurs, Autorités Congolaises et Représentants de la Communauté Internationale,